LE PROJET

DESTRUCTION DU PAYSAGE

À titre indicatif, les éoliennes communément implantées mesurent de 70 m à 100 m de haut. Les nouveaux projets proposent des éoliennes de plus en plus hautes afin de capter un maximum de vent. Les dimensions retenues sur le site de la forêt de Giroussens sont de 150 m à 180 m.

Voici un schéma comparatif d'une éolienne de 180 m de haut. Jetez un oeil à nos photomontages si vous aviez un doute...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elles seront visibles de très loin. Pas seulement des communes de Giroussens et Parisot, impactées fortement, mais aussi Loupiac, Couffouleux, Rabastens, Saint-Gauzens, Saint Sulpice, Saint-Lieux...

Ce projet vient en total contradiction avec la Convention européenne du paysage, entrée en vigueur en 2006 :

21. Les populations européennes demandent que les politiques et les instruments qui ont un impact sur le territoire tiennent compte de leurs exigences concernant la qualité de leur cadre de vie. Elles estiment que cette qualité repose, entre autres, sur le sentiment issu de la perception, notamment visuelle, de l'environnement qui les entoure, à savoir le paysage, et elles ont pris conscience du fait que la qualité et la diversité de nombreux paysages se détériorent sous l'effet de facteurs aussi nombreux que variés et que ce phénomène porte atteinte à la qualité de leur vie de tous les jours.

 

ATTEINTE À L'ENVIRONNEMENT

La forêt va être fortement modifiée par d’énormes travaux de terrassement : 2000 m2 défrichés, ainsi que 800 m2 en cours d'exploitation. Tout ceci aura un impact direct sur la faune et la flore.

 

La construction des routes d'accès très larges pour permettre le passage des engins de construction contribuera également à transformer ce poumon vert en poumon gris... En illustrations voyez les masses de béton injectées dans le sol et la feraille qui y restera à jamais, même après le démantèlement des éoliennes.